Logo du site
Corte mise en regards |
D'autres regards sur Corte  |

Corte : le regard de Friedrich Nietzsche

Corte, le rêve de Nietzsche (1844-1900)

Pour accompagner au mieux ces pérégrinations artistiques, nous avons pensé à vous rappeler cette lettre que Nietzsche adressait en 1885 à son ami le compositeur Peter Gast :

"Cher ami, ce me fut une fierté de ne pas avoir déplu avec mon idée corse. Moi-même, c’est la Corse qui m’attire le plus ; en particulier, j’aimerais résider à Corte, comme j’en ai la hantise depuis bientôt quatre ans. C’est là que Pascal Paoli a été proclamé maître de l’île – l’homme le plus accompli du siècle dernier ; c’est le lieu de très grandes conceptions (Napoléon y fut conçu en 1768, à Ajaccio il n’a fait que naître). "

En février 1888, une seconde missive de l’auteur de "Die fröhliche Wissenschaft, la gaya scienza" à Peter Gast témoigne de son obsession de s’installer à Corte :

"Un séjour en Corse ? On vient d’inaugurer le chemin de fer entre Bastia et Corte (1er février 1888). Nous trouverions notre compte à la grande modestie des coutumes corses, à la simplicité des mœurs. Et comme on y serait loin de la « modernité » ! Peut-être l’âme s’épure-t-elle et se fortifie-t-elle là-bas, devient-elle plus fière… Car je conçois clairement que l’on souffrirait moins, si l’on avait plus de fierté : vous et moi ne sommes pas assez fiers… Corte serait un séjour d’hiver et d’été. Réfléchissez-y un peu à l’avance : cinq années de Corse formeraient un contraste grandiose avec vos cinq années de Venise, une culture… "

On notera que ces projets restèrent à l'état de rêve et que Nietzsche ni Gast ne vinrent jamais à Corte...

Page mise à jour le 29/09/2020 par Albertini Jean-Joseph